Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ours

  • : L' horloge parlante
  • : Journal d'un dessinateur de presse et de BD.
  • Contact

Bonjour à tous

Tous les dessins et textes de ce blog sont © Thierry Jollet
sauf mention contraire.

Donc toute reproduction est interdite...

Merci

 

 

A (re)découvri

-BIBLIO-    COUV ALBUM FINAL02

 Agatha Christie T 23

"Les vacances d'Hercule Poirot"

Ed. Emmanuel Proust

(Septembre 2012)

couv GB02"Peril at End House"
Ed HarperCollins
(Octobre 2010)

Agatha Christie T 19
"La Maison du Péril"
Ed. Emmanuel Proust
(décembre 2009)
____________________
 "Au Pas de l' âne"
(2005)
Ed ANBD

"Ethnik ta mère"
(1996)
Ed. Soleil
(épuisé)
"La nuit du sanguinaire"
(1990)
Ed. Week-end Doux
(épuisé)
____________________
 

-BD-

 

 

 

-Livre-

 

Anciens Numéros

29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 21:42

tetnoire.jpg
Merde! 
Fred Chichin, guitariste et l'une des deux têtes chercheuses des Rita Mitsouko a été emporté par cette saloperie de crabe...
Il fait partie de ces artistes essentiels qui ont su créer, réinventer un genre tout en restant unique, inclassable à l'instar des cinéastes Antonioni et Bergman eux aussi disparu dans cette putain d'année 2007...
Cette invention, cette folie  musicale permanente à fait des
Rita Mitsouko un groupe singulier, incontournable...
Chichin était un vrai compositeur et créateur sonore intransigeant dont la lucidité implacable sur l'état de la musique en france force le respect. 
Et j'avoue avoir bu du petit lait à la lecture de l'interview paru dans Télérama lors de la sortie de leur ultime album en avril dernier, et dont voici un extrait :

"Pourquoi ce titre d’album, Variéty ?
Fred Chichin : Variéty, ça signifie diversité et non pas soupe uniforme. C’est aussi un clin d’œil à la variété française d’avant, celle d’un Claude François : je ne l’appréciais pas spécialement, mais, comme tout le monde, je l’entendais à la radio. Joe Dassin, aussi. Moi, j’aimais les Beatles ou les Rolling Stones, mais il faut reconnaître que c’était écoutable. Ces types savaient jouer du piano ou de la guitare, chanter. Ils connaissaient leur métier. On a perdu ça, je crois. Cloclo, il a eu du succès parce que c’était un super danseur et il avait un très bon répertoire. Ce n’était pas dur, il pompait le « top 10 » américain de chez Motown. Sauf que, maintenant, j’en connais plein qui pompent tout autant les Américains, le R’n’B et compagnie, et c’est affligeant… De toute façon, en France, il y a qui ? Philippe Katerine, Rachid Taha, et puis Etienne Daho. Ils font ce qu’ils disent et ce qu’ils veulent. Ils ont tout mon respect. Mais Manu Chao, non, par exemple. Ce n’est pas un musicien. C’est un politique. Comme Renaud. Ils prennent la musique en otage pour faire du militantisme. La musique, c’est un paillasson sur lequel ils s’essuient les pieds. Derrière, je n’entends qu’une bande de suiveurs qui se préoccupent de préserver leur pré carré. La musique, c’est un vrai travail et c’est dur. Mais en France, on ne travaille pas, on se contente d’un tout petit niveau musical. Je trouve terrible qu’on accorde moins de crédit à Daho qu’à des types comme Doc Gynéco ou JoeyStarr.

Vous avez pourtant fait un duo avec Gynéco, non ?
Fred Chichin : Ah, oui, bien sûr, quelle créativité ! « Ah si j’étais riche, lalalalalala. » Le discours d’un Gynéco peut se résumer ainsi : « Si j’étais riche, je m’achèterais une Porsche et je t’emmerderais, bâtard. » Je les connais bien ces types, j’ai travaillé avec eux. Je suis resté deux mois avec une quarantaine de rappeurs. C’est édifiant sur le niveau et la mentalité… Le rap a fait énormément de mal à la scène musicale française. C’est une véritable catastrophe, un gouffre culturel. La pauvreté de l’idéologie que ça véhicule : la violence, le racisme anti-Blancs, antioccidental, antifemmes… C’est affreux."

N'hésitez pas à lire l'intégralité de l'interview...

Evidemment,un tel discours fait tache au milieu des idées reçues, du consensus musical, des modes que l'on nous inflige.Mais que cela fait du bien d'entendre une telle liberté d'esprit !
Et pour illustrer ce qui précède, les Rita Mitsouko sur scène, plus exactement sur le plateau télé de "Taratata", avec Philippe Katerine dans une reprise d'un titre des Rolling Stones "Under my thumb"...


 

Et l'inoubliable classique...  

Partager cet article

Repost 0
Thierry Jollet - dans Jukebox
commenter cet article

commentaires

&hearts :0071: &hearts Moyra &hearts:0071: &hearts 23/12/2007 12:10

POUR CHANGER DE CES CHOSES TRISTES/

Thierry Jollet 11/02/2008 21:24

Merci beaucoup Moyra...Très jolie la mère Noëlle dis donc!....BisousA bientôt...

colette 23/12/2007 11:31

Bonjour ThierryJe te souhaite un joyeux NoëlBisesColette

Thierry Jollet 11/02/2008 21:22

merci Colette.

colette 08/12/2007 11:58

Coucou ThierryJoli hommage avec ses clipsBisesColette

Thierry Jollet 11/02/2008 21:25

Oui,le clip de Mondino reste vraiment très "classe"...A +

colette 01/12/2007 17:55

Coucou ThierryTrès heureuse de ta venue sur mon blog.Je reviendrai sur ton article, car je doit rester allongée beaucoup.BisesColette

Thierry Jollet 11/02/2008 21:28

merci pour tes nombreux passages Colette.Je reviendrai sur ton blog un de ces quatre...A +

THE 30/11/2007 09:44

Merci de lui rendre hommage, il le mérite !!!   

Thierry Jollet 30/11/2007 15:21

Sa disparition me touche...C'est une lumière qui s'éteint dans le paysage artistique musical qui s'assombrit peu à peu dans la médiocrité...

Vient De Paraître

Près De Chez Vous