Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'ours

  • : L' horloge parlante
  • : Journal d'un dessinateur de presse et de BD.
  • Contact

Bonjour à tous

Tous les dessins et textes de ce blog sont © Thierry Jollet
sauf mention contraire.

Donc toute reproduction est interdite...

Merci

 

 

A (re)découvri

-BIBLIO-    COUV ALBUM FINAL02

 Agatha Christie T 23

"Les vacances d'Hercule Poirot"

Ed. Emmanuel Proust

(Septembre 2012)

couv GB02"Peril at End House"
Ed HarperCollins
(Octobre 2010)

Agatha Christie T 19
"La Maison du Péril"
Ed. Emmanuel Proust
(décembre 2009)
____________________
 "Au Pas de l' âne"
(2005)
Ed ANBD

"Ethnik ta mère"
(1996)
Ed. Soleil
(épuisé)
"La nuit du sanguinaire"
(1990)
Ed. Week-end Doux
(épuisé)
____________________
 

-BD-

 

 

 

-Livre-

 

Anciens Numéros

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 15:31


Agréable surprise !
Hercule Poirot est sous les feux de la rampe de France 2. Plus exactement de son site.
Bref, l'album " La maison du péril " est en avant-première sur le site de France2.fr où l'on peut y découvrir les sept premières planches.

Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 06:00

...Suite du Making-of de l'album de la "Maison du Péril"...

Au bout d'un certain temps, alors que les personnages sont enfin un peu plus en main, que les "règlages" du style sont bien définis, les planches finissent par s'enchaîner les unes aux autres...
Ici passer de l'encrage et retouches de la planche 5 ainsi terminée...



...au crayonné, plus particulièrement ici la mise en place de la perspective d'une des dernières cases, de la planche 6b, car je travaille par demi-planche.


Repost 0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 06:00

Repost 0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 06:00

Le vide me résiste
soutenu au fil du vent...

Repost 0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 06:00


...au moment de la planche 3 avec ma petite assistante féline qui n'aura malheureusement pas pu voir la fin de cet album.

Repost 0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 10:55


Au fait...c'est aujourd'hui qu'il sort.

 

Repost 0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 19:10

C'est la planche qui a subi le plus de changements au cours de l'album " La Maison du Péril ".

Je travaille mes crayonnés par moitié de planche.

Voici une version alternative de la planche 2a., Poirot n'était pas encore au point.


Ma vision du personnage de Hercule Poirot était proche de celle incarnée à l'écran par Albert Finney dans l'adaptation cinématographique de Sidney Lumet du "Crime de l'Orient Express".

La seconde partie de la planche 2 a subi beaucoup de changements. En partie, dès le story mais aussi par la suite, car l'action n'était pas assez claire ni dynamique.
Voici donc le crayonné inédit de la planche 2b.

Elle fut donc entièrement revue et corrigée pour ressembler à la version quasi définitive...


Là encore cette version est alternative. certaines cases ont été retravaillées,  recadrées, voire même redessinées comme celle qui suit...

Repost 0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 11:29

 

Voici une version alternative (la seconde) d 'une vignette de la planche 1.

Celle-ci permettait de voir le principal personnage féminin, Nick. Bien qu'ayant fait quelques modèles, je ne possède pas toujours en main tous les personnages dès les premiers crayonnés. Certains, pour des raisons obscures, sont plus facile à attraper que d'autres.
Ici, pour le coup, rien ne collait (la chevelure, le chapeau) à l'esprit du personnage que j'avais défini.
C'est donc la troisième version qui figure sur l'album.

Repost 0
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 10:31

Voici trois étapes de l'élaboration de la première planches:

du story


à l'encrage


jusqu'à la belle mise en couleur de Baloo.

Repost 0
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 06:00

Comment fait-on un album?....

Comment adapte-t-on un roman en BD ?....

 

Pour répondre brièvement ici à quelques questions entendues lors de cette première scéance de dédicaces à  Blois de la Maison du Péril, je vais tenter brièvement en quelques posts de montrer ici l'envers du décor de l'élaboration de cet album, fait de tâtonnements, d'erreurs, de doutes, et j'espère de réussite...
Tout d'abord, je tiens à préciser qu'il y a très longtemps que j'espérais d'avoir la chance d'adapter un roman d'Agatha Christie.
Et c'est grâce à mon vieux complice Didier Quella-Guyot ,avec lequel j'avais déjà de nombreuse fois défendu depuis 1992 quelques projets BD restés malheureusement sans suite concrètes, que l'aventure à pu enfin démarrer !....


Avant toute chose, il faut bien sûr lire le roman ! Bien qu'ayant lu de nombreux ouvrages d' Agatha Christie, je ne connaissais pas celui-ci, plus connu semble-t-il dans les pays anglo-saxon. C'est donc avec le plaisir de la découverte de simple lecteur que j'entamais le travail.


Puis vient la lecture du scénario qu'en a tiré Didier Quella-Guyot. Et bien sûr cette adaptation est comme toute adaptation, un "condensé" du roman où nécessairement le scénariste est dans l'obligation de faire des choix sans en trahir l'esprit. Cette étape constitue le premier découpage du récit qui va insuffler le rythme d'une future mise en scène graphique.  


J'entame tout d'abord une recherche graphique des personnages principaux (ici Hercule Poirot et Hastings) car ce sont eux qui vont me donner le "la" ou autrement dit me guider dès que je les aurai trouvé.
C'est ensuite au cours d'une seconde lecture que je démarre ce qu'on appelle le "storyboard" de l'album, c'est à dire le découpage intégrale des 46 planches sous forme d'esquisses sommaires des pages qui constitue une première narration graphique . Un premier film du récit.



Cette première ébauche permet de visualiser ce qui se passe, d'accentuer ou ralentir le rythme du récit, bref de constituer des planches à la fois belles ( si possible ) et surtout fluides sur le plan de la narration.

 
Il faut également que les pages soient équilibrées, c'est à dire penser au placement des personnages, au choix de la gandeur des vignettes, penser aussi aux nombreux raccords d'un plan à l'autre, etc....
Dans les scènes de dialogues, j'ai toujours cherché à insuffler de la vie: les personnages se déplacent, bougent. Mais ce n'est pas toujours facile, notamment autour d'une table comme ici par exemple.
Le tâtonnements, les errements sont nombreux. La mise en situation des personnages doit pourtant être simple et surtout efficace. L'action doit être claire. Et parfois, l'évidence du jeu des personnages me conduit à revenir sur les scènes précédentes pour faire quelques changements.
Ici par exemple, cette scène de la planche 4 m'a permis de résoudre un problème pour une scène clé de la planche 2 et donc à revoir le découpage de celle-ci et même de modifier le décor.


Cette étape constitue donc la matière brute que je vais peu à peu "affiner" dans une seconde étape...celle du crayonné...
Mais elle me permet aussi de voir ce dont j'ai besoin en décors, accessoires, mode vestimentaire, moyens de tranports, lieux, etc et d'affiner ma recherche de documentation (nous sommes ici en 1930).
Le story m'a également permi, de faire vivre les personnages, de mieux les appréhender, les connaîitre, d'en définir les premiers contours, les premiers traits grâce à leur caractères, leur gestes, etc...Ce qui me facilite la tâche pour faire des recherches nécessaires pour les définir graphiquement de manière définitive.

Repost 0

Vient De Paraître

Près De Chez Vous